Newsletter


Frère Fernand Batsimba

Responsable du Centre de santé Tata René

« Le Centre de Santé est au service des plus indigents. Les personnes qui ont recours aux soins que nous proposons comptent parmi les plus pauvres. Nous avons grandement besoin d’améliorer la prise en charge de chaque patient. Grâce à la Fondation Marianiste, la présence à nos côtés de Mathilde, notre volontaire de solidarité internationale, sera plus que bienvenue ! »


Aminata L.

Étudiante à l’ISIC de Kinshasa

« J’étudie à l’ISIC en troisième année dans la section de réseaux et technique de maintenance en informatique industrielle. L’expérience acquise pendant le stage académique, effectué au sein d’une entreprise locale dans les services informatiques, n’aurait pas été possible sans l’ISIC. Cette formation, que j’ai pu suivre grâce à la Fondation Marianiste, m’a apporté un avenir ! »


Anne-Lise C.

Testatrice en faveur de la Fondation Marianiste

« Les nouvelles reçues régulièrement de la part de la Fondation m’ont confortée dans mon choix. Seule et sans enfants, c’est tout naturellement que j’ai envisagé de partager mes biens entre mes 2 neveux et la Fondation Marianiste, qui œuvre à l’éducation, au développement et à la santé d’enfants en France et à l’étranger. »


Frère Patrice

Directeur du Collège Jean-Bosco

« Dans un pays en pleine croissance après les temps difficiles de la crise de 2010, il est plus que jamais important de continuer d’apporter à nos jeunes les capacités intellectuelles et morales de devenir les acteurs de notre société, aujourd’hui et demain. En soutenant le projet de notre bibliothèque par votre don à la Fondation Marianiste, vous apportez un complément majeur à leur formation scolaire ; vous nous permettez d’éveiller leur curiosité, leur ouverture sur le monde, en formant leur esprit et leur coeur pour préparer l’avenir. En leur nom, merci ! »


Fr. Frantzy Perrier

Membre de l’équipe de coordination du projet Pilette

« La constitution d’Haïti parle d’une éducation gratuite, pour tous, mais les populations sont encore loin d’en bénéficier. Des zones rurales entières sont laissées à l’abandon, et dans les écoles publiques, rares sont les enseignants formés et qualifiés. Pour les enfants de Pilette, recevoir une éducation de qualité grâce à l’action de la Fondation Marianiste est la seule chance d’échapper à la délinquance, de recevoir un diplôme, et de travailler pour devenir acteurs du développement de leur pays »


Élans de vies

Bulletin d'information des amis et donateurs de la Fondation Marianiste !